1336 : la marque de thés et infusions made in France de Scop-TI

1336, la nouvelle marque française de thés et infusions

1336, la nouvelle marque française de thés et infusions

Mardi, les salariés de l’ancienne usine Fralib ont annoncé avoir créé, dans le cadre d’une SCOP, 1336, leur propre marque de thés et infusions natures et parfumés avec des arômes 100% naturels et fabriqués en France dans l’usine de Gémenos.

1336, c’est le nombre de jours qu’a duré le conflit entre les employés de l’ancien site de fabrication français des thés Lipton et infusions Éléphant et Unilever, ancien propriétaire de la marque, qui les avait licenciés.

Dans une vidéo présentée sur son site Internet encore en projet, les anciens salariés de l’usine Fralib annoncent fièrement la grande nouvelle : « Les Scop-TI sont fiers de vous présenter leur marque de thés et infusions natures et parfumés avec des arômes 100% naturels, fabriqués en France dans l’usine de Gémenos. Son nom ? 1336. » « Des produits 100% bio au goût raffiné privilégiant le territoire français et les filières courtes », ajoute cette courte présentation qui nous apprend également que la marque 1336 sera diffusée en grands magasins et que la SCOP-TI prévoit également une « deuxième marque », simplement nommée « Scop-TI », avec un emballage différent pour les réseaux spécialisés. « Son objectif ? Revitaliser le tissu agricole français et développer l’agriculture biologique. »

C’est le 28 septembre 2010 que les Fralib ont appris la délocalisation de leur usine en Belgique et en Pologne. Le 10 janvier 2011, le CE de l’entreprise a contesté le plan social devant la justice. C’est le début d’une bataille juridique qui dure 1336 jours. Les salariés ont d’abord occupé l’usine avant d’annoncer vouloir la reprendre en SCOP en 2012. Unilever leur cède alors les machines pour un euro symbolique mais la bataille contre les différents plans sociaux continue, jusqu’à la signature du protocole de fin de conflit avec Unilever le 26 mai 2014, qui leur accorde près de 20 millions d’euros sous forme d’indemnités de licenciement, nous apprend La Tribune.

Après avoir travaillé un ans sur l’approvisionnement des matières premières (1336 distribuera du thé provenant du Vietnam, et des infusions françaises ou provenant du Portugal ou de l’Algérie pour certaines plantes ne poussant pas en France), la nouvelle marque de thés et infusions « made in France » prévoit de mettre en sachets 250 tonnes d’une douzaine d’infusions (Camomille, Fruits des bois, Menthe douce, Pomme Cannelle, Pomme Olive, Tilleul, Tilleul Menthe, Verveine mais aussi des infusions « Digestion », « du soir », « minceur » ou encore « tonifiante ») et de quatre sortes de thés (Darjeeling, Earl Grey, Thé vert à la menthe et Thé au caramel).

« Il y a une vingtaine d’années, la production de tilleul des Baronnies se montait à 400 tonnes », a déclaré Gérard Carzola, président du Conseil d’administration, aux Échos. « Son déclin a commencé au milieu des années 80 quand Fralib a privilégié les arômes artificiels. Elle atteint aujourd’hui une dizaine de tonnes à peine. » La soixantaine de salariés de la SCOP-TI envisage pour cette année un chiffre d’affaires de 3,3 millions d’euros en revenant à des produits naturels et les plus locaux possibles. « Éveille les consciences, réveille les papilles » est leur nouveau slogan et on leur souhaite tout le succès possible quand leurs boîtes de thés et tisanes 1336 apparaîtront dans le commerce en septembre prochain.

Chloé Chateau