Le Club de lecture : Meurtres en majuscules de Sophie Hannah sort au Livre de Poche

La nouvelle aventure d'Hercule Poirot, Meurtres en majuscules de Sophie Hannah, vient de sortir au Livre de Poche

La nouvelle aventure d’Hercule Poirot, Meurtres en majuscules de Sophie Hannah, vient de sortir au Livre de Poche

À l’occasion de la sortie au Livre de Poche de la nouvelle aventure d’Hercule Poirot, Meurtres en majuscules, signée Sophie Hannah, Les Fourberies d’Escarpin revient sur ce roman policier, publié en français l’année dernière. 

Le Livre de Poche, c’est toujours l’occasion de (re)découvrir de chouettes œuvres littéraires à prix mini. Évidemment, il faut attendre un peu, mais bon, on n’a rien sans rien ! Aujourd’hui, je vous parle du roman publié par Sophie Hannah l’année dernière – et sorti hier en format poche – qui redonne vie au célèbre détective d’Agatha Christie, Hercule Poirot.

Sophie Hannah réussit le tour de force de se couler dans l’ombre tutélaire, en proposant une histoire énigmatique et pleine de rebondissements. 

Yann Plougastel, M le magazine du Monde

Pas de doute, la romancière britannique était la bonne pointure pour relever un tel défi. 

Macha Séry, Le Monde des livres

Voici deux des critiques relevées par la librairie La Boîte à Livres à Tours pour faire la promotion de ce roman. Franchement, en les lisant, je me dis qu’au Monde, ils ont envie de continuer à recevoir des livres gratuits, ou bien qu’ils ne sont pas très familiers de l’œuvre d’Agatha Christie, et encore moins des aventures d’Hercule Poirot.

Meurtres en Majuscules n’est pas mauvais. Il se lit bien, est agréable, et l’intrigue pas si mal ficelée. Mais à mon sens ça n’est pas un Hercule Poirot. Sophie Hannah, plutôt que de s’embêter à dégotter l’autorisation des descendants d’Agatha Christie à reprendre le flambeau, aurait mieux fait de créer son propre détective, car son Hercule n’est qu’une pâle copie mal brossée du héros d’Agatha.

Il faut bien penser que la plupart de ses lecteurs seront sûrement des fans d’Hercule Poirot et d’Agatha Christie en général. Ces derniers n’ont pas besoin de toutes les petites descriptions des manies d’Hercule Poirot telles qu’elles les place un peu partout. En revanche, l’idée d’intégrer un nouveau détective, l’inspecteur Catchpool, n’était pas mauvaise. Mieux valait cela qu’une mauvaise parodie de Japp. De plus, le fait que Catchpool soit le narrateur permet de justifier le changement de style – une autre bonne idée.

Bien que le livre soit bien écrit et bon dans son ensemble, je suis donc restée sur ma faim car je n’ai pas retrouvé le vrai Hercule Poirot, celui qui est si magnifiquement incarné à l’écran par David Suchet. Meurtres en majuscules demeure toutefois digne d’intérêt pour les inconditionnels nostalgiques ayant écumé nombre de fois déjà les 80 romans et recueils de nouvelles policiers de l’immense Agatha Christie.

Meurtres en majuscules, Sophie Hannah
19,86€ aux Éditions du Masque
6,94€ au Livre de Poche

Le résumé

Hercule Poirot a décidé de mettre au repos ses petites cellules grises en surchauffe. Il se réfugie incognito dans une pension londonienne, où il fait la connaissance de l’inspecteur Catchpool. Un soir, trois meurtres sont commis dans trois chambres à trois étages différents au Bloxham, un hôtel luxueux de Londres. On retrouve un bouton de manchette en or, gravé des initiales PIJ, dans la bouche de chacune des victimes. L’énigme est trop tentante ! Poirot n’y résiste pas et offre ses services à l’inspecteur Catchpool. Pour démêler les fils de l’intrigue, il va falloir à Poirot toute son habileté, et à Catchpool beaucoup de patience…