Tea Test : le Pu-Erh Suprême du Tearoom à Tours

Tea Test Pu-Erh Suprême du Tearoom à Tours - ©Chloé Chateau

Tea Test Pu-Erh Suprême du Tearoom à Tours – ©Chloé Chateau

Hier, Jérôme Attal avouait à Somewhere Over the Teapot son amour du Pu Erh, ce qui m’a donné envie de vous parler du Pu Erh Suprême que je sers dans mon salon de thé de Tours, le Tearoom, et qui m’a été rapporté par ma sœur lors de son voyage à Hong Kong. 

Le thé pu erh est un thé qui provient de la province du Yunnan en Chine et qui est post-fermenté. Également appelé « thé sombre », les feuilles réservées à la production de ce thé subissent un flétrissage, une première dessication, le roulage puis une fermentation, une humidification et un séchage par dessiccation, comme nous l’apprend le site de la marque George Cannon.

Par ailleurs, on apprend sur le site de Palais des thés que « Le Pu Erh est réputé dans la pharmacopée chinoise pour ses qualités médicinales : un thé bien-être qui purifierait et désintoxiquerait l’organisme, et aiderait à renforcer le système immunitaire. Il est censé faire baisser le taux de cholestérol et dissoudre les graisses, aider à la digestion, aider à la circulation du sang et dissiper les effets de l’alcool. Idéal après un bon repas ou un lendemain de fête. Le Pu Erh a aussi la particularité de se bonifier en vieillissant, grâce à la fermentation spécifique subie par les tanins. »

Après avoir rincé mon Pu Erh Suprême, je l’ai fait infuser 5 minutes dans une eau frémissante. J’en ai tiré une infusion marron foncé avec des reflets noirs et rouges. En bouche, on remarque tout de suite les arômes de sous-bois et de terre humide typiques de la plupart des pu erh et qui me rappellent les week-ends scouts de mon adolescence, ainsi que des notes de cave et de champignon. C’est un thé que j’apprécie en mangeant plus que pour le Tea Time car son côté légèrement astringent me donne faim lorsque je le bois sur un estomac vide.

Comme on en trouve chez toutes les grandes marques de thé (Mariage Frères, Dammann, Palais des thés, Betjeman & Barton…) et que les prix des pu erh varient énormément, notamment en fonction de l’année de production (les plus jeunes seront les plus accessibles et les plus vieux souvent les plus chers), je ne vous propose pas cette fois de sélection mais plutôt de vous rendre chez votre marchand de thé habituel et de vous faire conseiller – ce qui est encore la meilleure façon de repartir avec un thé taillé pour vous ! Très bonne dégustation 🙂