Tea Test : thé noir Impérial Or de Betjeman & Barton

Tea Test : Thé noir fumé Impérial Or de Betjeman & Barton

Tea Test : Thé noir fumé Impérial Or de Betjeman & Barton – ©Chloé Chateau

Petit retour sur la dégustation thés et fromages de Betjeman & Barton où j’ai enfin découvert un thé fumé qui m’a séduite, le thé noir Impérial Or. 

Longtemps, j’ai râlé quand ma sœur Daphné ouvrait sa boîte de Lapsang Souchong à l’heure du petit-déjeuner. Je pestais que ça sentait le poisson fumé et que c’était infâme de si bonne heure. Depuis que j’ai ouvert mon salon de thé, je me suis habituée petit à petit à l’odeur à force d’ouvrir la boîte pour mes clients. Je n’irais pas jusqu’à dire que j’aime désormais l’odeur des thés fumés, mais elle ne m’incommode plus comme c’était le cas auparavant.

Lors d’une présentation très réussie d’accords fromages et thés chez Betjeman & Barton, j’eus l’immense surprise de m’apercevoir que l’accord qui me plaisait le plus parmi les neuf proposés était celui constitué d’un fromage bleu (moi qui n’aime pas manger de fromage bleu de cette façon habituellement) et d’un thé fumé, le thé noir Impérial Or.

Agnès Mattlé, directrice du bar à thé Betjeman & Barton, m’expliqua alors que ce n’était pas si étonnant car le thé noir Impérial Or, composé d’un mélange d’Orange Pekoe de Chine et de Souchong et agrémenté de pointes blanches et de fleurs de jasmin, permettait souvent aux gens réticents de se mettre petit à petit au thé fumé. Infusé 3 à 5 minutes dans une eau à 90°C (je me suis arrêtée à 3 minutes, pour ne pas pousser mémé dans les orties, quand même), il libère délicatement son arôme fumé dans une infusion orangée. Quant aux notes de jasmin, elles restent légères, loin de certains thés trop fleuris qui peuvent écœurer. Je n’ai pas pu résister à l’envie d’en rapporter un peu pour le déguster chez moi et le faire goûter à ma sœur. Et pour le conserver, j’ai craqué sur ces petites boîtes en métal 125g de la nouvelle collection. J’ai mis mon Impérial Or dans la boîte Liberty.

Je ne dis pas que je me suis mise depuis à en boire tous les jours – et encore moins au petit-déjeuner – mais une fois de temps en temps, éventuellement avec une bonne assiette de fromages… je ne dis pas non. Finalement, ce que j’ai le plus aimé dans ce thé c’est l’excellente surprise que j’ai eue en le découvrant et en m’apercevant que oui, même moi je pouvais apprécier du thé fumé. Bravo et merci, Betjeman & Barton !