Rules Restaurant : j’ai déjeuné dans LE restaurant du dernier James Bond, Spectre

Déjeuner au Rules restaurant, le plus vieux restaurant de Londres, où une scène du derniers James Bond, Spectre, a été tournée - ©Chloé Chateau

Déjeuner au Rules restaurant, le plus vieux restaurant de Londres, où une scène du derniers James Bond, Spectre, a été tournée – ©Chloé Chateau

Cette semaine, j’étais en virée à Londres et j’en ai profité pour faire plein de trucs très chouettes, comme déjeuner au Rules, le plus vieux restaurant de Londres, où – excusez du peu – a été tourné une scène du dernier James Bond, Spectre

That’s right. J’étais assise sur la banquette, à la table juste à gauche de celle où les célèbres membres du MI6 M (Ralph Fiennes, qui remplace Judi Dench), Q (Ben Whishaw) et Monneypenney (Naomie Harris) se sont assis pour les besoins du tournage de Spectre.

Pour vous dire la vérité, je n’en savais rien avant que le serveur qui m’avait installée n’explique à mes trois voisins qu’il venait de leur donner « the Bond table », la table du film. Ni une, ni deux, mes voisins commandèrent directement trois vodkas-martinis. Personnellement, si j’étais arrivée à l’heure du déjeuner, je venais en fait de me lever et mon repas me faisait guise de déjeuner donc je préférai rester au thé.

Le plus vieux restaurant de Londres

Alors le Rules, c’est un très vieux restaurant (il a fêté ses 200 ans en 1998, c’est dire, et on dit même qu’il s’agirait du plus vieux restaurant de Londres), très chic, avec des plats merveilleux concoctés à base des meilleurs produits. On y trouve du gibier, chassé sur les terres du domaine de Lartington, qui appartient au propriétaire actuel du restaurant. Autant dire qu’en termes de contrôle d’origine des produits, on peut difficilement faire plus direct.

Le service est impeccable, les serveurs évidemment adorables, souriants et… serviables (ça peut paraître évident mais quand on a vécu à Paris, ça vaut le coup d’être mentionné). Les tables blanches immaculées et les banquettes rouge sang sont un appel à se prélasser dans le luxe le temps d’un repas.

Le menu

Au menu, on trouve donc du gibier, mais aussi des tourtes, du poisson… bref de la cuisine traditionnelle britannique et des desserts à tomber par terre. La carte des vins est extrêmement bien fournie même si, pour les raisons que j’ai données plus haut, je ne m’y suis pas aventurée.

Comme j’avais déjà épluché le menu avant de me rendre au restaurant, j’avais déjà fait mon choix. Et même si le lapin braisé m’a fait les yeux doux, j’ai commandé une Steak and Kidney Pie (tourte à la viande de bœuf et rognons), accompagnée d’épinards et de purée, ainsi qu’un thé Darjeeling (on ne se refait pas, je n’ai pas ouvert un salon de thé et un blog sur le thé pour rien). Quand ce dernier est arrivé j’ai été ravie de m’apercevoir qu’il s’agissait d’une grande théière (je me suis servie cinq tasses en tout, assez pour tout le repas) et qu’il était délicieux (what else?).

Un déjeuner parfait

La tourte était incroyable : une viande fondante sur la langue, des rognons craquants juste ce qu’il faut, la sauce gravy à côté parfaite et la cuisson des épinards… idyllique. Même la purée de pommes de terre était très bonne (et quand on a goûté une fois celle de ma maman on est très difficile en termes de purée).

Alors que j’avais décidé au départ de rester raisonnable (les prix ne sont pas vraiment ceux d’un fast food), je me suis dit que je n’y retournerais peut-être pas de sitôt et j’ai décidé de me faire plaisir en prenant l’Autumn Berry Pie, une tarte à la mûre et aux myrtilles à la tenue magique (sérieusement, comment peut-on découper si parfaitement de la tarte AUX MYTRILLES, je vous l’demande ??!!) surplombée d’une boule de crème tellement épaisse que je me suis un instant crue chez le crémier en Normandie.

Montant de l’addition : £48 sans le pourboire (£18.95 pour la tourte et £4.50 pour chaque side – épinards et purée – £7.95 pour la tarte, £3.50 pour le thé, plus la bouteille d’eau et les 12,5% ajoutés pour le service sur l’addition). C’est sûr, ce n’est pas donné, mais franchement, je ne regrette rien, car j’ai passé un moment divin du début à la fin dans un cadre enchanteur bourré d’histoire*, grâce à la nourriture parfaite et au service absolument impeccable. À recommander absolument, seul ou à plusieurs, pour une occasion spéciale ou juste un petit plaisir personnel.

Rules Restaurant
35 Maiden Lane, Covent Garden,
WC2E 7LB London
+44 (0)20 7836 5314

* Sur le site du restaurant on apprend que l’année où Napoléon a lancé sa campagne d’Égypte, Thomas Rule a ouvert un bar à huîtres près de Covent Garden. En plus de deux cents ans, le Rules, devenu un restaurant, n’a appartenu successivement qu’à trois familles et a vu passer les plus grands écrivains, artistes, avocats, journalistes et acteurs, dont Charles Dickens, William Makepeace Thackeray et H.G. Wells. Le restaurant apparaît également dans divers romans, dont certains signés Graham Greene, John Le Carré ou encore Rosamund Lehmann. Henry Irving, Laurence Olivier, Buster Keaton, Stan Laurel, Clark Gable ou encore Charlie Chaplin se sont attablés au Rules.

Plus récemment, une équipe de télévision française a appris aux propriétaires du restaurant que Jean Moulin et son secrétaire Daniel Cordier avaient dîné au Rules en 1942 durant leur séjour à Londres pour rencontrer le Général de Gaulle. Les deux résistants ont dîné de homard avant leur parachutage en France et Daniel Cordier, présent lors du tournage, a témoigné que mme en 1942, la liste des vins comportait les meilleurs champagnes et vins.