Consentement sexuel : c’est aussi simple qu’une tasse de thé ! 

Consentement sexuel : c'est comme une tasse de thé ! - DR Screenshot

Consentement sexuel : c’est comme une tasse de thé ! – DR Screenshot

Quand les Anglais veulent donner un cours sur le consentement sexuel, ça donne une vidéo assez drôle qui explique tout ça… autour d’une tasse de thé. À voir absolument ! 

Oui, je sais, je suis très en retard sur ce coup-là. La vidéo en elle-même, a été publiée sur le compte Youtube de Blue Seat Studio le 12 mai 2015. Mais comme j’ai remarqué que certains se remettaient à la publier, je me suis dit que j’allais pour une fois suivre le mouvement de foule, tellement cette vidéo est parfaite.

L’idée ? « Le consentement sexuel, c’est aussi simple qu’une tasse de thé ». En gros, parfois on a envie d’un thé, parfois non. Et parfois aussi, on change d’avis le temps que le thé se fasse et c’est comme ça. Ou encore, il ne nous viendrait jamais à l’idée de proposer une tasse de thé à quelqu’un d’inconscient. Eh bien le sexe c’est pareil.

La vidéo commence ainsi : « Si vous avez encore du mal à comprendre l’idée de consentement, imaginez simplement qu’au lieu de proposer des rapports sexuels, vous soyez en train de proposer à quelqu’un une tasse de thé. ‘Hey, tu veux une tasse de thé ?’ et on vous répond ‘Oh mon Dieu j’ADORERAIS une tasse de thé ! Merci !’ Là, vous savez qu’ils veulent une tasse de thé. » En revanche, si vous proposez un thé mais que la personne vous répond « Heu, je ne suis pas sûr(e)… », alors libre à vous de préparer le thé – ou pas – tout en sachant que ce n’est pas parce que vous avez fait l’effort de préparer une bonne tasse de thé qu’il sera bu pour autant.

« Et si on vous répond ‘Non merci’, alors ne faites pas de thé. Du tout. Ne leur faites pas de thé, ne leur faites pas boire de thé, et surtout ne vous fâchez pas parce qu’ils ne veulent pas de thé. » Par ailleurs, les gens ont le droit de changer d’avis : quelqu’un pourrait vous avoir dit oui et changer d’avis pendant le temps qu’il vous a fallu pour mettre l’eau sur le feu et préparer le thé. Et si ça arrive, eh bien tant pis. Vous n’allez pas les forcer à boire leur thé après tout. Idem si quelqu’un vous a dit vouloir du thé avant de s’évanouir ou de s’endormir. Si vous avez commencé à boire du thé ensemble et que l’autre s’endort, vous n’allez pas continuer de lui verser du thé dans la bouche sous prétexte qu’une fois qu’on a commencé, il faut finir. « Les gens inconscients ne veulent pas de thé, vous pouvez me croire ».

« Maintenant, si vous êtes capable de comprendre à quel point il est insensé de forcer les gens à boire du thé lorsqu’ils n’en veulent pas, comment se fait-il que vous ayez autant de mal à comprendre que c’est la même chose pour le sexe ? Qu’on parle de thé ou de sexe, il faut qu’il y ait consentement », conclut cette petite vidéo qui a fait le tour du monde cette année. Sur ce, je vous laisse, je vais me faire une tasse de thé.