Naming Tea : comment le thé a-t-il trouvé son nom ?

Des feuilles de thé oolong après infusion - ©Chloé Chateau

Des feuilles de thé oolong après infusion – ©Chloé Chateau

Aujourd’hui on s’attaque à un problème de taille car ce n’est pas tout ça de tout connaître de l’histoire du thé. Si vous vous êtes déjà demandé d’où le thé tirait son nom moderne, cet article est pour vous. 

En français, on appelle la deuxième boisson la plus bue du monde (après l’eau) « thé ». En anglais, c’est « tea » ; « cha » ou « chai » en indien, ;« cha » en chinois, coréen et japonais… Mais comment ce mot a-t-il évolué jusqu’à devenir « thé » ou « tea » ?

La forme qu’a pris le nom du thé dans chaque pays dépend en fait de la route que les feuilles ont pris la première fois qu’on les a importées. Par exemple, quand du thé a été envoyé pour la première fois vers les pays arabes et la Russie, c’était de Chine et c’est donc le mot mandarin, « cha », qui s’est répandu. Les Perses, Indiens et Japonais ont gardé le mot « cha », les Arabes l’ont légèrement changé en « shai », en tibétain c’est devenu du « ja », en turc, du « chay » et en russe du « chai ».

Lorsque les Portugais ont commencé à acheter du thé aux Chinois en revanche, ils l’ont fait venir via le port de Macao où le mot pour le thé était devenu « ch’a » en cantonais local.Pour le reste de l’Europe, ce sont les Hollandais qui ont importé le thé dans les premiers temps et ce breuvage fut connu des Anglais sous le nom de « tay » qui est devenu« tee » puis « tea ». Les Allemands l’écrivirent « thee » ; les Italiens, Espagnols, Danois, Norvégiens, et Hongrois « Te », ;les Finlandais « tee » et les Français « thé ». Le « tay » devint du « they » en tamoul et « they » pour les scientifiques.

Source :

Jane Pettigrew, Tea Classified: A Tealover’s Companion, 2014.