Tea Test : le Scottish White Tea de Dalreoch

Tea Test Dalreoch Scottish White Tea - ©Chloé Chateau

Il trônait sur les étagères du Tearoom depuis novembre et je trépignais sans oser le goûter, à cause de son prix. J’ai pourtant enfin sauter le pas et ouvert mon petit sachet de Scottish White Tea de Dalreoch et voici ce que j’en ai pensé. 

Presque trois mois que j’avais reçu ce sachet de 15 grammes de thé blanc d’Écosse Dalreoch et que je n’osais pas y toucher, tellement il est cher. Lorsque je me suis procuré ce sachet de 15 grammes, j’avais fait la conversion par rapport au prix où je l’avais payé et constaté qu’il coûtait la modique somme de 3.333,33€ le kilo. Plus cher que beaucoup de choses très chères en ce bas monde, donc. Pas étonnant que je n’aie pas osé y toucher au début. Mais j’ai fini par ouvrir le sachet et en faire infuser une théière lors de la Cheese & Tea Party du Tearoom, en guise de dégustation d’accueil. Après m’être sentie décadente et même carrément indécente de préparer du thé à 16€ la théière (hors frais de port), je me suis lancée.

J’ai fait infuser 5 grammes de thé dans un demi-litre d’eau chauffée à 80°C (respectant en cela les instructions données par la marque) pendant 3 minutes. Les belles feuilles vertes ont pris toute leur place dans la théière et donné une jolie liqueur jaune pâle. Et ensuite on a fait tourner pour déguster deux petites gorgées de thé. À ce moment-là, si on s’est attardé sur le prix de ce thé, on s’attend à quelque chose d’exceptionnel. Alors que le prix est principalement dû au fait que c’est du thé blanc, bien sûr, mais également et surtout au fait qu’il est cultivé en petites quantités en Europe et que les gens qui le font pousser et le transforment sont payés décemment… en Europe.

Déçue à la première gorgée de ne pas avoir tout juste eu l’épiphanie à laquelle je m’attendais, je me suis souvenue de cela et ai tout de même beaucoup apprécié ce thé. Sans être absolument exceptionnel, il était tout de même délicieux et parfumé, sans âpreté ni amertume. Doux et rond en bouche, il avait toutefois un goût assez profond et agréable. Et j’ai refait infuser les feuilles deux autres fois avec un excellent résultat.

Passée l’excitation d’avoir bu un thé à plus de 3.000€ le kilo, je ne pense pas que je deviendrai un jour snob au point de ne boire que ça. Notamment parce que j’ai découvert certains thés blancs exceptionnels récemment, notamment le Fujian White Silver Needle Pekoe Tea de Fortnum & Mason qui, bien qu’assez cher, l’est beaucoup moins que le Scottish White Tea de Dalreoch et est magnifique. Je suis tout de même assez contente d’avoir goûté un autre thé britannique (après ceux de la marque Tregothnan) et ai été satisfaite de son goût. Étant donné son prix je ne pense pas que j’en rachèterai de sitôt mais cela fait une bonne idée de cadeau pour un curieux du thé ou un vrai tea lover. Alors, tentés ?