Tea Cocktail: recette du Queen Mum’s Grog au gin et au Satsuma Yuzu de Dammann

Recette de cocktail au thé : le Queen Mum's Grog de MOI avec du gin et du thé blanc Satsuma Yuzu dedans - ©Chloé Chateau

Recette de cocktail au thé : le Queen Mum’s Grog de MOI avec du gin et du thé blanc Satsuma Yuzu dedans – ©Chloé Chateau

Pour changer un peu – mais aussi parce que j’avais un chat dans la gorge hier et pas de rhum à portée de main – voici aujourd’hui une recette au thé… mais de cocktail, cette fois. Une petite création de votre humble servante que j’ai décidé de nommer le Queen Mum’s Grog parce que c’est un grog mais avec du gin dedans (pour ceux qui seraient prêts à affuter leurs claviers et à me traiter d’alcoolique dans les commentaires, on se calme, j’ai du gin au Tearoom pour mettre dans les gâteaux. Pas pour le picoler en douce… enfin sauf hier, quoi, mais dans un grog ça compte pas, pas vrai ?). 

Recette pour un quart de litre (soit un mug ou un verre à bière si on veut un peu se prendre pour James Bond avec la grippe) :

3g de thé blanc au yuzu Satsuma Yuzu de Dammann (ou un thé blanc nature – dans ce cas, ajoutez un peu de jus de citron, comme dans un grog normal) infusé 3 bonnes minutes dans une eau à 80°C (ou frémissante, à défaut, mais pas bouillante),

Une cuillerée à café de miel,

1 bouchon de gin (environ 1,5cl).

Pendant que le thé blanc Satsuma Yuzu infuse, mélanger doucement (doucement parce que si vous mélangez fort vous allez vous éclabousser et sentir le gin toute la journée et tout le monde va vous prendre pour un alcoolique – ce que vous êtes peut-être et là, loin de moi l’idée de vous juger, mais ce n’est pas une raison pour autant de le faire savoir à la Terre entière) le miel et le gin. A priori vous allez galérer, surtout si votre miel est un peu solidifié, comme le mien, mais c’est pas trop grave, avec le thé chaud ça finira fatalement par se dissoudre et en attendant ça vous occupe.

Ensuite, verser le thé sur le miel et le gin et bien touiller pour bien mélanger.

Ne pas trop attendre pour boire et ce pour deux raisons principales :

  1. Si vous avez préparé votre thé correctement (c’est-à-dire avec de l’eau pas bouillante comme je vous l’ai ordonné plus haut) ça va pas être bouillant de base, et encore moins avec le gin (à moins que vous ne décidiez de préchauffer le gin mais alors là franchement, ce n’est plus de mon ressort).
  2. Le grog froid c’est dégueulasse. Et alors pour avoir testé le mien (au gin, donc) tiédasse à l’instant parce que jai préféré taper cet article plutôt que le boire (le grog, pas l’article), je vous le confirme : buvez-le chaud (le grog toujours, donc).

Voilà. Sur ce, je vous laisse, je vais finir mon Queen Mum’s Grog – ou #QueenMumsGrog pour les petits bouchons trendy que vous êtes sûrement – et à mon avis demain quand je me relirai une fois que la fièvre sera retombée, on rigolera bien ensemble.

PS : L’ABUS D’ALCOOL EST DANGEREUX POUR LA SANTÉ – ceci dit contrairement à ce qu’on pourrait penser, cet article n’a pas été écrit sous l’influence de l’alcool, ni de la drogue, mais de la fièvre. C’est pas pareil (c’est même légal, apparemment).

Ingrédients pour un Queen Mum's Grog au gin : du London Gin, du thé blanc Satsuma Yuzu de Dammann Frères et du miel - ©Chloé Chateau

Ingrédients pour un Queen Mum’s Grog au gin : du London Gin, du thé blanc Satsuma Yuzu de Dammann Frères et du miel – ©Chloé Chateau