Tea in Literature #9 : Shantaram de Gregory Davids Roberts

Gregory David Roberts, Shantaram

Gregory David Roberts, Shantaram

C’est un best-seller passionnant que je vous propose de (re)découvrir aujourd’hui dans cette rubrique, l’excellent Shantaram de Gregory David Roberts. Avec dedans une évasion de prison en Australie, du voyage, les bidonvilles et la mafia de Bombay, de la prison encore, de l’amour, de l’amitié, de la joie, de la tristesse et… du thé, beaucoup de thé. 

Il y a loooonnnngtemps, un ami avait posté sur sa page Facebook qu’il avait terminé un fantastique livre. Il s’agissait de Shantaram, de Gregory David Roberts. Enchantée par la description qu’il en faisait, je l’avais quasi-immédiatement commandé. Sauf que quand il est arrivé, j’ai vu qu’il faisait 933 pages. En anglais. En anglais, ça, j’étais au courant, mais pour un « format poche », je n’avais pas imaginé qu’il pourrait être si gros – à l’époque je n’étais pas encore aussi à l’aise en lecture en anglais que je le suis maintenant. Du coup, Shantaram est resté bien longtemps (presque deux ans, en fait, je viens de fouiller dans mes mails et il est arrivé le 22 avril 2014) dans mes étagères, effrayée que j’étais de me lancer dedans.

Je garde la « critique » pour Le Club de lecture de mon autre blog, Les Fourberies d’Escarpin, et pour me concentrer aujourd’hui sur la place du thé dans Shantaram. À vrai dire, quand je l’ai commencé, je prenais des photos de toutes les pages où le mot « tea » était cité. Mais j’ai vite arrêté. Car, l’action se déroulant en Inde, le thé est en fait omniprésent dans le chef-d’œuvre de Gregory David Roberts. Une rencontre, une négociation, une visite… Tout est prétexte à boire le fameux « chai » en Inde, et donc dans Shantaram. De plus, vous montrer certains de ces passages pourraient sérieusement spoiler l’intrigue, c’est pourquoi j’ai décidé de n’en mettre que quelques uns, tirés plutôt du premier tiers de l’ouvrage, pour vous donner un aperçu de la prose de l’auteur et vous donner envie de lire ce merveilleux roman. To be enjoyed with a hot cup of chai tea. 😉