Le Club de lecture : Le Bon Gros Géant de Roald Dahl sort au cinéma demain ! 

Le Bon Gros Géant de Roald Dahl, adapté par Steven Spielberg, sort au cinéma demain !

Le Bon Gros Géant de Roald Dahl, adapté par Steven Spielberg, sort au cinéma demain !

Cela faisait un moment que je voulais vous parler du Bon Gros Géant de Roald Dahl, dont l’adaptation cinématographique sera dès demain dans les salles obscures. Forcément, quand on me dit que Steven Spielberg va s’attaquer à un des chefs d’œuvre de mon enfance, moi, je décide de relire tout Roald Dahl (enfin, là, tout de suite, j’ai seulement relu Le Bon Gros Géant et Matilda, mais les autres ne vont pas tarder). 

Steven Spielberg qui décide d’adapter au cinéma un des livres qui ont bercé mon enfance, ça fait un peu peur au début – pas parce que c’est Steven Spielberg, mais parce que bon, avouons-le, on est tous pareil quand on touche à nos souvenirs d’enfance. Mais à l’époque où ça avait été annoncé, j’avais lu dans une interview (que j’ai été incapable de retrouver, désolée), qu’il n’avait pas l’intention de faire n’importe quoi parce qu’il ne voulait pas ruiner l’enfance de millions de trentenaires (dont moi). Ceci dit, dans la bande-annonce on remarque tout de suite que les débuts ne seront pas tout à fait les mêmes. Du coup j’ai un peu peur quand même encore. Mais maintenant que la sortie du film Le B.G.G. est pour demain, je suis surtout super excitée.

Parce que Le Bon Gros Géant de Roald Dahl, ce n’est pas que « le nouveau E.T.* » ou l’histoire d’une petite fille qui se fait enlever par un gentil géant, avec lequel elle va défendre les enfants de tous les pays contre les autres géants qui sont méchants (grâce à l’aide de la reine d’Angleterre). C’est, comme tous les romans de Roald Dahl, un apprentissage du monde des adultes, de la vie et de la mort, des rires et des larmes et des histoires tout simplement fantastiques.

Pour l’instant, les critiques du film de Spielberg ont l’air mitigées mais quand même plutôt bonnes. Et puis bon, faut avouer qu’il a mis une bonne carte dans sa manche, le Steven : il a choisi Penelope Wilton pour jouer la reine d’Angleterre. Penelope Wilton. Le nom ne vous dit pas grand-chose comme ça, pas vrai ? Mais siiiiiiiii ! Penelope, c’est, en vrac (et pas du tout exhaustivement) : Ruth dans Calendar Girls, Mrs Gardiner dans Orgueil et Préjugés (de 2005), Jean Ainslie dans Indian Palace, HARRIET JONES DANS DOCTOR WHO, OUI MESSIEURS-DAMES, ISOBEL CRAWLEY DANS DOWNTON ABBEY, ABSOLUMENT, et plein d’autres rôles aussi évidemment mais bon, déjà, là, je vous ai scotchés. Alors comme demain il va faire encore très chaud, moi je vais aller à 19h45 profiter des salles climatisées du Méga CGR Centre qui passe le film dans sa version originale (non, parce que Dany Boon dans les Ch’tis, oui, mais en BGG, non merci).

* Oui, j’ai vu pas plus tard que ce midi sur M6 une interview de Steven Spielberg à qui on demandait s’il n’y avait pas un peu de E.T. dans Le Bon Gros Géant (OH. MY. GOD. HOW DARE THEY??!!!). Le réalisateur a trouvé que si, parce que « la scénariste des deux films est la même, Melissa Mathison, le livre de Roald Dahl et E.T. sont sortis la même année, en 1982 et que les noms des deux films sont des acronymes ». Ah bah super.