Tea test : le Lung Ching des Dieux de Dammann Frères

Tea Test Lung Ching des Dieux 2016 Dammann Frères - ©Chloé Chateau

Tea Test Lung Ching des Dieux 2016 Dammann Frères – ©Chloé Chateau

Après nous avoir fait découvrir sa passion des thés de Chine et du Japon – et notamment des thés verts, ça se voyait bien – Marine Sonié a sélectionné pour nous tous lors du #DammannDay un sachet de Lung Ching des Dieux 2016, un thé vert de Chine extrêmement fin et délicat. 

Ce grand cru a été récolté manuellement le 26 et 27 mars 2016. Ses feuilles d’un vert vif et son attaque fraîche sont annonciatrices du printemps. A la fois délicat et moelleux, ce cru, à l’apparence typique de fer de lance, est travaillé à plat ce qui se remarque immédiatement quand on ouvre le sachet : en effet, les feuilles sont longues et plates (et pas roulées) et dégagent une odeur torréfiée légère. J’en attrape 5 grammes pour un demi-litre d’eau et je me lance.

Entre trois et trois minutes et demi d’infusion dans une eau à 80°C, est-il écrit sur le sachet de ce Lung Ching des Dieux 2016 Dammann Frères. J’ai donc suivi ces conseils à la lettre et ai obtenu un Puits du Dragon à l’infusion vert-jaune pâle limpide. Le thé exhale des notes torréfiées et les feuilles infusées des notes fraîches et vives, assez typiques des thés de printemps. Au goût, on décèle un arôme de noisette et d’amande et une légère astringence, avec un fini légèrement torréfié, comme l’odeur pouvait le laisser supposer. Ce thé long en bouche mais néanmoins fin ravira les amateurs de thé vert frais et astringents, comme les thés japonais, notamment.

Lung Ching des Dieux de Dammann Frères 2016, poche de 50g, 23€.