Tea Test : le Darjeeling G.F.O.P. Sikkim Temi in between de Dammann Frères

Tea Test - le Darjeeling G.F.O.P. Sikkim Temi in between de Dammann Frères - ©Chloé Chateau

Tea Test – le Darjeeling G.F.O.P. Sikkim Temi in between de Dammann Frères – ©Chloé Chateau

Moi et les Darjeeling de printemps, on l’a vu hier, ça ne colle pas forcément aussi bien que j’aurais pu le croire au premier abord. Sauf que Dammann Frères, encore une fois, a réussi à me réconcilier avec ce que je croyais ne pas apprécier en nous offrant ce sachet de Darjeeling G.F.O.P. Sikkim Temi in between, délicieux à souhait ! 

Dans le sac de cadeaux offert par Dammann Frères à la fin de ce #DammannDay, plein de chouettes choses, dont ce Darjeeling G.F.O.P. Sikkim Temi in between, ce qui signifie qu’il a été récolté entre les First Flush et les Second Flush. C’est donc toujours un Darjeeling de printemps, mais moins vert et plus rond et fruité qu’un Darjeeling First Flush, ce qui se voit déjà à la couleur de ses feuilles sèches, plus foncées et avec moins de pointes vertes que celles d’un thé de première récolte. Pour la petite histoire, le Sikkim est un petit État du nord de l’Inde, dans l’Himalaya, qui ne produit qu’« un seul ‘Grand jardin’ : Temi ».

J’ai tout bien suivi ce qui était écrit sur le sachet et fait infuser 5g de thé environ dans un demi-litre d’eau chauffée à 90°C pendant trois minutes et quelques secondes (les quelques secondes c’était le temps de finir de lancer l’eau et de lancer la minuterie, sachant que les instructions sur le sachet sont de faire infuser ce Darjeeling in between entre trois et trois minutes et demi). J’ai obtenu une liqueur orangé-rouge et des feuilles bien auburn (j’avais envie de caser ce mot, en fait, mais ça correspond assez bien).

Au nez, les feuilles dégagent une odeur boisée mais fraîche. Au goût, ce Darjeeling Sikkim Temi in between Dammann dégage des notes légères de fruits secs, ainsi qu’une très, très légère amertume et quasi pas d’âpreté, et offre une belle longueur en bouche. La marque conseille de le boire « nature » (mais ça, ça coule de source) « l’après-midi ou le soir ». Personnellement je l’ai dégusté avec quelques mini-croissants que j’avais préparé avec des « chutes » de pâte de mes Feuilletés de la Gare Victoria (viande et oignon caramélisé au miel) et c’est sur la plaque de ces derniers qu’ils ont cuit, attrapant au passage un peu des arômes de viande et d’oignon. Eh bien c’était FRANCHEMENT PAS MAL, donc moi je vous autorise à le boire au petit-déjeuner avec vos viennoiseries ou avec votre déjeuner (je le tenterais bien avec un petit gigot de sept heures, moi…).

Darjeeling G.F.O.P. Sikkim Temi in between de Dammann Frères, 8€ les 100g.