Thé comme t’es #19 : Pierre Hermé et le Gyokuro de George Cannon

Le thé préféré de Pierre Hermé est le Gyokyro de George Cannon, qu'il boit tous les matins - ©Chloé Chateau

Le thé préféré de Pierre Hermé est le Gyokyro de George Cannon, qu’il boit tous les matins – ©Chloé Chateau

Début septembre, nous avons rencontré avec d’autre blogueurs le meilleur pâtissier du monde, Pierre Hermé, dans son laboratoire du 17e arrondissement. J’en ai profité (après lui avoir fait un peu peur avec ma groupie attitude, je crois), pour lui poser quelques questions sur ses préférences en termes de thé, lui qui affirme que « le thé, c’est mieux que l’eau. Le thé prépare le palais pour la bouchée suivante et permet de mettre en valeur le sucré. Je ne bois jamais de vin… avec les gâteaux. » Grand amateur de sucreries – « j’essaie de me limiter mais j’ai du mal, je suis terriblement gourmand » – le pâtissier à l’origine des meilleurs macarons du monde éprouve également une certaine passion pour le thé. Il a d’ailleurs lancé, avec la maison George Cannon, sa propre gamme de thé vendue dans ses boutiques. Alors, quels sont les thés qui font vibrer Pierre Hermé ? 

« Mon thé préféré c’est le Gyokuro Fukusen de George Cannon, que je bois tous les matins. Parfois j’en ramène du Japon, qui vient de chez Ippodo, à Kyoto – je sais pas, il le fait peut-être aussi à Tokyo, moi je l’achète à Kyoto. Mais l’après-midi j’aime bien le thé noir ou le thé Cérémonie, qui est le thé maison (sencha et arômes amande, cardamome et jasmin, ndlr), sinon Jardin de Pierre (mélange de thés noirs de Chine et de Ceylan parfumés aux agrumes, au jasmin, à la rose et à la violette, ndlr). Sinon j’aime bien Infiniment vanille, qui est sur une base de thé vert. Souvent la vanille on la trouve sur une base de thé noir, et moi j’avais demandé à l’époque à Cannon, quand on a travaillé ces thés, de travailler sur un thé vert, c’est pas mal aussi, j’aime bien. »

Sans trop de surprise, le souvenir qui revient à Pierre Hermé quand on lui demande ce que lui rappelle le thé, est « le premier gâteau au thé que j’ai créé. Ça devait être en 1989, ou un truc comme ça. Il s’appelait Earl Grey, c’était un mélange de mousse au thé Earl Grey avec des morceaux de fruits confits coupés assez gros à l’intérieur. Et en fait j’étais parti d’un truc qu’on appelait dans le temps le nougat glacé et c’était un peu le second nougat glacé, au thé. Un bon gâteau. »