Zen à Tours : les meilleurs sushi de la ville pour un dîner tout en finesse

Chez Zen en face du Méga Cgr Centre, les sushi et nirigi les plus fins de Tours - ©Chloé Chateau

Chez Zen en face du Méga Cgr Centre, les sushi et nirigi les plus fins de Tours – ©Chloé Chateau

L’été dernier, avec Hélène, on a décidé de manger japonais un soir avant d’aller au cinéma. Elle a proposé Zen, un restaurant de sushi, et je l’ai suivie. ET J’AI DRÔLEMENT BIEN FAIT, dis donc. J’ai découvert ce soir-là les meilleurs sushi de la ville (et ce n’est pas que moi qui le dit, c’est les Japonais de Tours aussi). Un dîner tout en finesse dont il fallait absolument que je vous parle. 

Si c’était si bon, pourquoi est-ce que j’ai attendu si longtemps pour vous en parler, me demanderez-vous sûrement ? Parce que j’étais super occupée, voilà votre réponse. Now. Zen. C’est en face du Méga CGR Centre, à côté d’Oshi Moshi et c’est tout discret. À vrai dire, je n’avais jamais remarqué ce restaurant dans lequel on entre par le côté. À l’intérieur, on trouve une salle lumineuse à la décoration épurée. J’ai laissé la banquette à Hélène (en dépit de toute logique) pour m’asseoir dos à la salle – non sans avoir pris quelques photos pour vous montrer, parce que de l’extérieur on ne soupçonne vraiment pas que se cache derrière les bambous cette jolie salle.

Comme c’était un peu fête, on a pris chacune un plateau trio (un assortiment de 9 pièces de poisson cru, 4 nigiri sushi – 2 au saumon et deux au thon -, 4 maki California, une soupe miso et un bol de riz pour 25€), ainsi qu’une bière japonaise Kirin (5€) et, en dessert, le cheesecake au matcha (je n’ai pas noté le prix exact mais de mémoire ça devait être autour de 6€ je crois).

DE MA VIE, je n’avais jamais vu des morceaux de poisson coupés si finement par le chef Kham. Bon, c’est vrai que je n’ai pas passé ma vie à manger japonais non plus, mais quand même. C’était à tomber. Le poisson est livré de Rungis quatre fois par semaine, il est donc extra frais et les plateaux varient en fonction de la pêche. Et comme je n’aime pas l’avocat, j’ai demandé s’il était juste possible de ne pas le mettre dans mes maki et on me l’a carrément remplacé perdu concombre, ce qui était adorable. Même si j’ai patiemment déplacé un à un tous mes petits cubes de tofu de mon bol de soupe miso à celui d’Hélène (qui était bien moins patiente que moi), j’ai beaucoup aimé la soupe miso. Et tout ce qui était sur le plateau était à tomber. Ça peut paraître beaucoup à manger comme ça mais le poisson est tellement frais et fin qu’on finit sans peine le plateau (et sans même s’en rendre compte).

Et on se retrouve même à commander du dessert. Dans notre cas, le tiramisu au matcha. Un tiramisu revisité, en fait, mais qui était très bon. Et très joli, visuellement, avec cette myrtille parfaitement coupée en deux. Je ne sais pas vous, mais moi, si je coupe une myrtille en deux, elle ne ressemble pas DU TOUT à ça. Seul petit reproche : le tiramisu était « gras ». « Évidemment, c’est du tiramisu, tu t’attendais à quoi ? », allez-vous probablement me répondre. En fait, il n’était pas plus gras qu’un autre mais je pense qu’après un repas si fin, ça faisait un peu bourratif. Quand, comme moi, on adore le tiramisu, on se jette forcément dessus quand on en voit sur la carte, mais un entremet plus léger serait peut-être plus adapté pour un repas d’une telle délicatesse. Néanmoins, tout était absolument délicieux et nous nous sommes régalées. Et le service était absolument irréprochable. En fait, je ne me souviens même plus du film qu’on a vu après (sans doute un des dessins animés de l’été) tellement le repas a tout éclipsé.

Pour une trentaine d’euros (ce qui correspond en fin de comptes à ce qu’on paie pour une commande équivalente chez l’un des livreurs de sushi disponibles à Tours) on mange à sa faim un plateau frais et d’une délicatesse infinie, avec une boisson et un dessert. Pour un plus petit budget on peut toute fois opter pour un plateau moins cher ou une commande à la carte. On passe un très agréable moment et on découvre les sushi sous un nouveau jour, bien plus raffiné. Cette adresse est un must absolu pour les amateurs tourangeaux de plats japonais. Pensez à réserver car la salle se remplit vite.

Zen
(restaurant japonais de sushi)
27 rue Blaise Pascal
37000 Tours
02.47.66.70.84.