Harry Potter : Bloomsbury prépare une édition Gryffondor !

Bloomsbury prépare quatre nouvelles éditions aux couleurs des maisons de Poudlard

Bloomsbury prépare quatre nouvelles éditions aux couleurs des maisons de Poudlard

Amoureux de la saga Harry Potter, réjouissez-vous ! Bloosmbury a trouvé un moyen de se faire un peu plus de sous grâce à nous, en éditant de nouvelles éditions de notre saga préférée. Le problème, c’est qu’on risque de tous tomber dans le panneau, parce qu’il s’agit de quatre autres nouvelles éditions, aux couleurs des maisons de Poudlard.

En novembre 2017, je vais aller voir, avec cette chère Stéphanie, Harry Potter and the Cursed Child à Londres. Du coup, il me paraît évident que je dois prévoir de relire toute la saga avant. Et qu’il faut donc que je refasse ma collection (de mes plus jeunes années il doit me rester les tomes 1, 2, 3 et 5 en français, ainsi que l’édition originale des Deathly Hallows en anglais – or j’aimerais les relire en anglais). Et c’est en farfouillant sur le site de Bloomsbury pour décider si je me lançais en achetant l’édition normale ou l’édition illustrée (mais ils n’ont fait que les deux premiers pour l’instant donc il faudrait que j’achète un peu dans les deux collections, or j’ai des TOC et c’est pas évident à gérer), que j’ai découvert que la maison d’édition de Harry Potter prévoyait de lancer quatre nouvelles éditions, aux couleurs de chaque maison de Poudlard.

« À quoi ça sert ? Tout le monde va vouloir l’édition Gryffondor ! », me diront certains, alors que d’autres s’indigneront en s’affligeant que ce n’est qu’un nouveau moyen de se faire un peu plus d’argent. Certes. Sauf que si vous avez aimé Fantastic Beats and Where to Find Them, vous avez peut-être désormais un peu d’affection pour Newt et la maison Pouffsoufle en général (soyons honnête, « Gryffondor pour la vie » c’était bien mignon mais en tant qu’adulte, on risquait assez facilement la prison pour détournement de mineur en avouant être attiré par l’un des héros de la saga d’origine. Grâce aux Animaux fantastiques, à Eddie Redmayne – parfait en Newt Scamander – et à sa danse de la séduction animale très ridicule, ce problème est réglé. Or, Newt – comme Eddie, est un fier Hufflepuff).

Et je ne voudrais pas dévoiler l’intrigue de l’Enfant maudit à ceux qui n’auraient pas eu l’occasion de lire le script, mais disons que Bloosmbury a bien fait d’attendre la sortie de Harry Potter and the Cursed Child et de Fantastic Beasts and Where to Find Them pour proposer ces quatre collections. Désormais, chaque maison a ses défenseurs, et chacun dans la famille pourra avoir « ses » Harry Potter. Vos enfants ont la fâcheuse habitude d’étaler de la pâte à tartiner à la noisette bio sur vos bouquins ? Pas de soucis ! Chacun sa maison, chacun sa collection. Bon, pour l’instant on ne peut que pré-commander Harry Potter and the Philosopher’s Stone (Harry Potter à l’école des sorciers) et les couvertures sont provisoires. Alors, vous laisserez-vous tenter ? Et si oui, par quelle maison : Gryffondor, Pouffsoufle, Serdaigle ou Serpentard ?