C’est l’heure du bilan de blog de 2016 !

2016 en thé - oui, c'est moi qui ai coupé ces lettres arrêtez de vous moquer !

2016 en thé – oui, c’est moi qui ai coupé ces lettres arrêtez de vous moquer !

J’ai l’impression que c’est un peu la tradition sur les blogs : faire le bilan de l’année passée. Je n’avais pas trop envie de le faire, car d’un point de vue personnel, 2016 n’a pas forcément été si fantastique. Mais en regardant les articles qui vous ont le plus plu l’année dernière, je me suis rendu compte que du point de vue du blog, cela valait le coup de faire une petite rétrospective, parce que niveau thé, ça a un peu été la fiesta, quand même ! 

En février, j’ai fait un petit tour en Chine, à l’occasion duquel j’ai pu faire un tour au Tea Market de Shenzhen, d’où j’ai rapporté quelques petites merveilles, notamment une théière en terre de Yixing (ma toute première), du Milky Oolong, du Zhen Shang Xiao Zhong (le thé noir qui sert à fabriquer le Lapsang Souchong et qui, avant fumage, a de sublimes arômes de cacao) et une tablette de pu-erh Lao Shan Da Ye de 1998 (que je n’ai toujours pas osé entamer) histoire de compléter un peu ma collection. C’est au retour de ce voyage que j’ai rencontré Sarrousse de My Cup of Tea, lors d’un brunch survolté complètement jet-lagué (pour moi, du moins) au Tea Caddy à Paris.

Le blog venait de souffler sa première bougie quand j’ai été contactée par Dammann Frères qui me proposait de découvrir, avec d’autres blogueurs, son usine à Dreux. Au beau milieu d’une année qui ne se passait pas très bien, cette escapade, cette « journée à Disthéland », a été une journée très heureuse et l’occasion de rencontrer des confrères blogueurs et youtubeurs, dont Arthémiss, Thé, Café et Scones, Thé + Toi, Volutes Tea, Alex Thé… Pour la liste complète je vous laisse (re-)découvrir le dossier que j’ai fait à cette occasion.

Dans la foulée des événements glorieux, j’ai eu la chance, grâce à TO by Lipton, de rencontrer Pierre Hermé et Kurush Bharucha lors d’un événement de septembre, où j’ai pu revoir les copains blogueurs – on a bien fait les foufous. TO by Lipton m’a envoyé sa superbe machine à thé et j’ai adoré m’en servir. Durant la même escapade parisienne, j’ai également eu la chance de déjeuner avec la délicieuse Cathy Burg de George Cannon dans le salon de thé de la marque, L’Essence du thé, pour mieux découvrir cette bien belle marque de thé.

Toujours en septembre, j’ai enfin vendu mon salon de thé. Pour ceux qui m’ont demandé pourquoi je l’ai vendu, sachez que je détestais ce que je faisais. Je l’ai déjà dit à certains d’entre vous mais maintenant qu’on est en 2017, ça commence à dater et je peux enfin en parler ouvertement. Faire des gâteaux, imaginer des recettes et faire l’andouille au Tearoom en chantant Aladin et Le Roi Lion tout en vous faisant partager mes coups de cœur lors de dégustations improvisées ou de rencontres autour d’accords thé-fromages, ça, c’était le côté que j’aimais bien. En revanche, tout le côté « commerçant » (être de bonne humeur et joyeuse et accueillante tous les jours), chef d’entreprise et travailler 60h par semaine six jours par semaine en moyenne, tout ça, c’était tout le contraire de ce qu’il me fallait. La logistique ça passe bien au-delà de mon cerveau beaucoup trop abstrait, je n’aime pas trop les gens en vrai (je vous rassure, si je vous ai dit que je vous aimais bien, c’était vrai, c’est juste que pour que j’aime bien quelqu’un, ça prend du temps et parfois j’avais simplement juste envie de rester chez moi tranquille à bouquiner plutôt que d’avoir à parler) et le travail ne m’a jamais fait peur mais à ne pas pouvoir bouger de Tours à cause de mes horaires, je me sclérosais un peu. Bref, ce n’est pas un métier pour moi et le moment où j’ai vendu a été un réel soulagement. J’ai marqué le coup avec un petit discours que vous avez été nombreux à lire, et ça me fait plaisir. Et surtout, après, j’ai pu enfin mettre les pieds dans un autre salon de thé que le mien, en l’occurence le MYAH Café. J’ai hâte d’en découvrir d’autres.

Pour finir 2016 en beauté, j’ai pris des vacances. Je suis partie un mois, en commençant par un week-end à Lille où j’ai découvert les vraie frites, la carbonnade flamande de Johanna et toutes sortes d’autres plats à base de maroilles, de bière et de gras. J’ai ensuite filé à Londres pour une semaine, au terme de laquelle j’ai passé un week-end sur l’Île de Man, que je vous ai également raconté en photos. Je n’ai pas fini de tout vous raconter – brace yourself pour les photos de l’Écosse mais en gros, ce voyage, c’était un peu mon Mange, Prie, Aime, sauf que la version Chloé c’est plutôt Mange, Dors, Va au théâtre. En rentrant j’ai profité du mois de décembre pour me reposer (mine de rien, un mois de voyage et de découvertes, ça fatigue) et passer les fêtes en famille. J’ai fini l’année sur une note poétique avec Le Pays du sourire de Franz Lehár à l’Opéra de Tours.

Début 2017 (je dis ça comme si on était déjà en avril), j’ai repris le blog sérieusement, commencé mon roman (non, ça n’était pas qu’une bonne résolution, ça avance) et je vous promets que je fais de mon mieux pour trouver le courage d’envoyer ce communiqué de presse pour le livre de recettes. Et surtout, je continue sur ma lancée culturelle : je reviens de quatre jours à Paris où je suis allée voir 24h de la vie d’une femme au théâtre et deux expos au Petit Palais. Cette année commence sous le signe de la culture et ça tombe bien, je vais avoir besoin de contenus pour remplir la nouvelle catégorie Culture Vulture du blog.

Vous savez quoi ? Ce bilan n’était finalement pas une si mauvaise idée. Il m’est quand même arrivé quelques trucs chouettes, je suis sûre que vous en conviendrez. Et pour le préparer, j’ai dû jeter un coup d’œil aux statistiques histoire de voir vos contenus préférés de l’année dernière. J’ai été bien contente de voir que les notes un peu WTF (What Tea Fuck) figuraient en bonne place, notamment le Top 10 des phrases que les buveurs de thé ne veulent plus entendre. Je compte bien continuer sur ce chemin de la gentille rigolade et de la découverte et j’espère que vous aurez envie de rester avec moi !