Devenez un as de la cuisine au thé avec Tea Sommelier de F.-X. Delmas

Tea sommelier de François-Xavier Delmas, Mathias Minet et Lauriane Tiberghien

Tea sommelier de François-Xavier Delmas, Mathias Minet et Lauriane Tiberghien

Fin janvier, j’ai eu la très chouette surprise de recevoir Tea Sommelier, le thé en 160 leçons illustrées, un livre de François-Xavier Delmas et Mathias Minet (co-fondateurs de Palais des thés – le premier m’ayant fait le grand plaisir d’une dédicace). En fin de comptes je l’ai lu comme n’importe quel autre livre et j’avais donc envie de vous en parler comme tel. 

Je l’avoue, au départ j’avais un a priori. « Ça va être un livre pour les bleus, qui va m’expliquer que toutes les sortes de thé viennent du même arbre (là j’avais raison), je ne vais rien apprendre, au mieux il y aura de jolis dessins et je pourrai toujours le recommander à mes anciens clients du Tearoom qui ont des questions sur le thé ». Grave erreur. Non seulement j’ai appris des trucs, mais j’ai aussi eu quelques agréables surprises et, quand j’ai fait le test de la fin, j’ai carrément fait une faute. Non mais rendez-vous compte !

Dans la section « Qu’est-ce que le thé » (que j’aurais peut-être mise en début de livre, mais c’est juste mon avis), les novices apprendront de façon très agréable et ludique les différences entre les différentes sortes de thé, avec notamment pas mal de « petites histoires ». Pourquoi le thé jaune porte-t-il ce nom (et pas celui d’une autre couleur) ? ; Comment le thé fumé a-t-il été inventé (spoiler : par hasard, comme pas mal de trucs géniaux dans l’histoire de l’humanité) ? …

On me demande également souvent quel thé choisir et comment le déguster. Si j’ai déjà répondu à cette dernière question dans un article, je me limitais à la dégustation à la théière, à l’européenne. Dans Tea Sommelier de François-Xavier Delmas et Mathias Minet, vous pourrez aller plus loin et apprendre à déguster le thé à l’asiatique (manière chinoise ou japonaise, notamment). Zhong, Gong Fu Cha, Kyusu… plus aucun de ces mots n’auront de secrets pour vous. Vous aurez alors toutes les cartes en mains pour apprendre à déguster le thé comme un professionnel, à votre rythme.

Pour les curieux, comme moi, le chapitre sur les « Plantations du monde » vous ravira, avec ses jolies cartes, pour mieux visualiser où poussent vos thés préférés. Pratique pour préparer ses prochains voyages ! Quant au chapitre sur « Les Familles de thé », il ne me paraît pas exhaustif mais c’est déjà un bon début. Et ces pages sont si bien faites qu’elles vous donneront envie de goûter même ce qui ne vous attire pas d’habitude.

Tout à la fin, un dernier chapitre vous incitera à « Devenir tea sommelier ». Mais mes préférés d’entre tous sont bien sûr les deux avant-derniers. Celui sur « Les Accords thés et mets », d’abord. La plupart d’entre vous savent que depuis une dégustation d’accords thés-fromages chez Betjeman & Barton, je m’étais moi-même lancée à plusieurs reprises dans cette activité qui allie deux de mes passions. J’avais d’ailleurs créé deux séries d’accords thés-fromage pour des soirées Cheese and Tea Party au Tearoom qui avaient rencontré un franc succès. Dans Tea Sommelier, François-Xavier Delmas et Mathias Minet vous apprennent à réaliser « un bon accord » et vous donnent moult exemples à réaliser chez vous, pour l’apéritif ou pour tout un repas. À vous de surprendre vos invités avec des accords et présentations dignes des restaurants les plus innovants. À la suite de ce chapitre, un autre, « Le Thé en cuisine », vous incitera à aller encore plus loin en cuisinant le thé. Un grand tableau très bien fait vous dira quels thés utiliser pour faire un court-bouillon, une soupe, une sauge, un extrait ou un concentré… Mais aussi pour fumer, colorer, crouter ou clouter vos plats. Oui, clouter, parfaitement. Comme un magret de canard avec du thé fumé (qu’on peut d’ailleurs utiliser pour faire presque tout, en cuisine). J’ai mis ça sur ma liste, juste après les crèmes brûlées au Milky Oolong (une idée que j’avais trouvée toute seule comme une grande, hein. Même que j’en avais déjà fait au thé noir à la fleur d’oranger et que c’était top).

Bref, Tea Sommelier est un beau livre qui vous apprendra des choses même si vous pensez être aux portes de l’expertise et en plus, c’est un ouvrage qui donne faim. Maintenant que j’ai pris plaisir à le lire comme un roman, je vais donc le ranger dans le rayon « livres de recettes » de ma bibliothèque et il en ressortira assez souvent je pense pour m’aider à réaliser une cuisine audacieuse, comme pour me rappeler comment bien infuser tel ou tel thé ou utiliser un instrument peu connu. Chapeau à François-Xavier Delmas et Mathias Minet pour la clarté de leurs explications et à Lauriane Tiberghien pour l’élégance et l’efficacité de ses illustrations, qui donnent tout son sel à cet ouvrage. Ce livre est à mettre entre toutes les mains de tea addicts, novices ou confirmés !