Déjeuner épique Au Red Lion à Granchester, près de Cambridge

Lunch at the Red Lion restaurant in Grantchester

Lunch at the Red Lion restaurant in Grantchester

Le lendemain de mon arrivée à Cambridge, j’ai décidé après avoir bien occupé ma matinée, de me récompenser d’un déjeuner dans un très bon restaurant de Grantchester, tout près de là, que l’on m’avait recommandé, le Red Lion. Si jamais vous êtes de passage dans le coin, il faut que vous y fassiez un saut, notamment pour leur excellente Game Pie. 

Arrivée un peu avant 11 heures au Red Lion à Grantchester, j’ai directement commandé une Game Pie (une tourte aux viandes de lapin, faisan et perdrix), avec des légumes de saison (petits-pois, haricots verts et chou kale – on en trouve décidément partout désormais – cuits à la perfection, croquants juste comme j’aime). Est-ce l’anticipation ou la tourte s’avère-t-elle vraiment aussi délicieuse ? La deuxième solution, je crois. La viande est goûteuse, tendre et fondante et on décèle bien les différentes saveurs.

Ma Game Pie étant arrivée bouillante sur la table, j’ai pris le temps de la laisser refroidir un peu et je l’ai dégustée lentement. Le luxe de déjeuner en prenant son temps, un plaisir qui se perd mais que j’aime prendre quand je voyage, moi qui mange d’ordinaire à toute vitesse, comme si je craignais qu’on me prive de mon assiette avant que je ne l’aie terminée. J’ai apprécié chaque bouchée de cette tourte en lisant avidement La Vérité sur l’Affaire Harry Québert.

J’ai ensuite demandé la carte des desserts et et cette dernière chante dans mes oreilles surtout le côté de la carte des fromages : Brillât-Savarin à la truffe, Colton Basset Stilton, Sussex Crumble, Montgomery Cheddar et Mayfield. Il y a aussi des glaces maison, dont une au potiron et une autre à la figue et au miel. J’hésite car la tourte était copieuse mais je me lance néanmoins dans la planche de cinq fromages, ce qui semble étonner le serveur, qui entreprend alors de me réapprendre à compter. « All five cheeses? One, two, three, four, five? » Oui, absolument, les cinq, amène, tu vas voir de quoi je suis capable.

Je sais bien que les planches de fromages sont astronomiques au Royaume-Uni et qu’il vaut mieux être plusieurs pour en descendre une mais je relève le défi. Elle arrive avec ses oatcakes et sa pomme, le tout arrangé si joliment qu’on en regretterait presque de déranger l’ensemble. J’attaque néanmoins posément – le secret, c’est l’endurance. En fin de compte, je suis un peu déçue par certains des fromages, qui sont bons mais pas exceptionnels non plus, et le Brillât-Savarin n’est franchement pas exceptionnel. Mais le Mayfield et le Cheddar sont très bons. J’ai quand même tout fini histoire de ne pas donner la satisfaction au serveur de se dire qu’il avait raison et que je n’étais pas capable de tout manger. Pire, quand on m’apporte l’addition, ça m’énerve un peu alors je réponds que je n’ai pas encore eu mon dessert et commande de la glace.

En vrai je n’en pouvais franchement plus, mais à ce stade-là c’était devenu une question d’honneur, vous comprenez. En plus ça aurait vraiment été dommage de manquer ça car ces glaces maison sont un vrai délice, avec une mention spéciale pour celle à la figue et au miel. Je suis repartie du Red Lion l’estomac explosé et le jean déboutonné pour une longue promenade dans Grantchester mais ravie d’avoir testé cette adresse, que je recommande absolument.