Archives de Catégorie: Books of 2017

Books of 2017 #10 : The Muse de Jessie Burton

Yet another great book that might go straight in my Top something at the end of the year, The Muse, second novel of Jessie Burton, is a masterpiece about art and great female artists.

Voici de nouveau un superbe libre qui devrait aller directement dans mon Top de fin d’année, Les Filles au lion, deuxième roman de Jessie Burton, un petit bijou qui nous parle d’art et de personnages féminins talentueux.

Books of 2017 #9 : Jukebox Motel de Tom Graffin

(avec une couverture aussi géniale que celle du premier).

Books of 2017 #8 : The Graveyard Book by Neil Gaiman

The Graveyard Book de Neil Gaiman est le dix-neuvième que j’aie lu cette année et je l’ai fini le 17 mars, soit en plein milieu de mon voyage en Angleterre (Cambridge et Londres), que je vais très vite vous raconter. C’est un livre spectaculaire qui existe en deux versions, une pour les enfants et l’autre pour les adultes (si j’ai bien compris ce sont notamment les illustrations qui changent). J’ai lu la version avec les dessins pour les adultes. Chronique de quelques instants de magie.

Books of 2017 vs. Theatre: Who’s Afraid of Virginia Woolf?

To continue that Books vs. Theatre series I started with Rosencrantz and Guildenstern Are Dead, I want to tell you this week of another play I saw this month in London, Edward Albee’s Who’s Afraid of Virginia Woolf, at the Harold Pinter theatre.

Books of 2017 #7 : La Vérité sur l’Affaire Harry Québert de Joël Dicker

Pour quelqu’un qui ne regarde plus la télé depuis des mois et n’écoute France Inter qu’en replay (et euh, soyons honnêtes, hein, quand je dis « France Inter », en vrai je veux dire Nora Hamzawi, Pierre-Emmanuel Barré et Guillaume Meurice), La Vérité sur l’Affaire Harry Québert de Joël Dicker a trouvé son chemin de diverses façon jusqu’à moi. Il était dans ma liste, ma sœur me l’a offert {attention spoiler} pour Noël {fin du spoiler} et j’avais hâte de l’attaquer. Alors, la sensation littéraire de 855 pages en poche, on en pense quoi ?

Books of 2017 vs. Theatre: Hamlet & Rosencrantz and Guildenstern Are Dead

Last week I was in London to see a few plays. Didn’t get a ticket to Moriarty and Lady Sibyl’s Hamlet but I did get a few other ones, including one for Rosencrantz and Guildenstern Are Dead by Tom Stoppard at The Old Vic theatre. Since I decided to read the play before seeing it to be sure to understand it all, I’ve decided to mix the literary chronicle with the Theatre one this time – and for all the plays I saw that week.

Books of 2017 #6 : L’Appel de Portobello Road de Jérôme Attal

Il est venu le temps (non, pas des cathédrales) mais de vous parler du dernier roman de Jérôme Attal, L’Appel de Portobello Road.

Books of 2017 #5 « Cambridge »: Stephen Hawking, Stephen Fry et Christine Adamo

Retour des Books of 2017 avec cet opus « Spécial Cambridge » car si tout se passe bien, à l’heure où vous lirez cette page, je ne devrais pas être loin de faire un selfie sur le Mathematical Bridge. Voici donc mon avis sur quatre livres que j’ai lus entre janvier et février, Une brève histoire du temps et Dernières nouvelles des trous noirs de Stephen Hawking, Making History de Stephen Fry et L’Équation du chat de Christine Adamo.

Books of 2017 : #4 Marguerite n’aime pas ses fesses d’Erwan Larher 

Voici déjà venir le compte-rendu du quatrième livre de 2017, Marguerite n’aime pas ses fesses d’Erwan Lahrer. Drôle et drôlement bien fichu, une histoire rondement menée et pas si prévisible qu’on croirait au début et qui m’a complètement séduite.

Devenez un as de la cuisine au thé avec Tea Sommelier de F.-X. Delmas

Fin janvier, j’ai eu la très chouette surprise de recevoir Tea Sommelier, le thé en 160 leçons illustrées, un livre de François-Xavier Delmas et Mathias Minet (co-fondateurs de Palais des thés – le premier m’ayant fait le grand plaisir d’une dédicace). En fin de comptes je l’ai lu comme n’importe quel autre livre et j’avais donc envie de vous en parler comme tel.

Books of 2017 : #2 La Poule borgne de Claude Soloy

Pour continuer dans mon programme de lecture, j’ai décidé après le très bon The Essex Serpent de Sarah Perry de me lancer dans un « polar érotique » (auto-proclamé) trouvé à la 25e Heure du Mans l’année dernière, La Poule borgne de Claude Soloy. #lacata